00-EMIA.png01-bourgin.png02-koufra.png03-Belvedere.png04-Zirnheld.png05-verdun.png06-du-Guesclin.png07-narvik.PNG08-strasbourg.png09-glieres.png10-koenig.PNG11-souvenir.PNG12-marceau.png13-brosset.PNG14-cazaux.png15-cardonne.png16-belsunce.png17-chezeau.png18-laurier.png19-broche.png20-cozette.PNG21-centenaire.png22-Leclerc-de-Hauteclocque.png23-borgniet.PNG24-tassigny.png25-lhuillier.png26-dalat.png27-legrand.png28-valmy.png29-bataillon-coree.png30-daboval.png31-capitaine-barres.png32-combat-tule.png33-maine.png34-charchell.png35-Schaffar.png36-gandoet.png37-grande-guerre.png38-berge.png39-campagne-italie.png40-coignet.png41-biancamaria.png42-Ferrieres.png43-lanlay.png44-Colonel-gueguen.png45-delcourt.png46-batie.png47-leray.png48-capitaine-flores.png49-Puy-Montbrun.png50-bigeard.png51-besieres.png52-Ceux-dAfghanistan.png53-Delayen.png54-Nungesser.png55-valetdosia.png56-Mairet.png

Les nuits de traditions

Par un recrutement semi-direct, les élèves-officiers de l’EMIA possèdent et se doivent d’entretenir certaines valeurs ainsi qu’une morale digne de l’officier Français.

En arrivant aux écoles, les Dolos sont pris en main par la promotion d’un an leurs ainées qui transmettent ainsi aux « cadets » les traditions et la très riche histoire de l’EMIA au cours de plusieurs soirées, appelées « nuits bleues ». Il ne s’agit en aucun cas d’un bahutage mais plutôt d’un passage de témoin jalonné de recueillements et de moments conviviaux comme savent très bien faire les anciens Sous-officiers et militaires du rang que sont les dolos.

La tradition ce n’est pas refaire bêtement ce qui se fait mais en comprendre l’esprit et le faire perdurer.

 


Bahutage : Mot désignant la période d’accueil et de transmission des Traditions aux nouveaux élèves par leurs anciens.

ECOLES MILITAIRES DE COETQUIDAN
56380 - GUER CEDEX